Faites du marketing à bon escient

[en anglais] This is a bit of a tough-love post.

The nonprofit sector has lots of hard-working people trying their gosh-darn best to create social change. And, yet, there are still far, far, far too many organizations headed by smart, thoughtful leaders flailing in their attempts to concurrently achieve their missions and ensure their long-term financial futures.

Lire l’article

Quelques remarques

Colleen Dilen sur son excellent blog Know Your Own Bones s’est intéressée dernièrement aux stratégies marketing des organisations à but non lucratif. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle se rendit compte que la plupart de ces organisations avaient tendance à suivre les bonnes pratiques mises en avant dans leur secteur sans s’interroger une seule fois sur leur pertinence !

En effet, souvent les structures à but non lucratif, et les musées en font partie, s’intéressent rarement à ce qu’il peut advenir dans d’autres secteurs professionnels, peut-être pas à but non lucratif ceux-là mais qui partagent avec eux des problématiques similaires que ce soit pour le public et le contenu.
Le principal problème pour ce type de structures est qu’elles ont tendance à s’auto-satisfaire de leur contenu pour ce qu’il est et n’envisagent pas un instant ce qu’il peut représenter pour son public. L’impact en est donc inévitablement réduit.

Quelles leçons tirer de cet article ?

Tout d’abord, il est en effet primordial de s’intéresser aux bonnes pratiques de son secteur. Mais il est encore plus important de surveiller de très près également les innovations dans d’autres domaines. Il faut également mener des études approfondies afin de comprendre quel est son public, comment il nous perçoit et quels public nous souhaitons attirer.
Bref, après l’article la culture est-elle un produit comme les autres ?, celui-ci est un sérieux rappel à l’ordre.
N’oubliez pas que vous avez plus besoin d’un public que lui n’a besoin de vous.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire