Urban expé, un an de jeux

Si vous êtes un museogeek ou un familier des rencontres Muzeonum, vous avez déjà dû croiser Nathalie Paquet, la fondatrice de l’agence Urban Expé.

Nathalie Paquet © Urban Expé

Passionnée par les nouveaux types de jeux (répondant aux doux noms barbares de ARG et MMPORG) qu’elle trouve cependant réservés à une élite, Nathalie décide, il y a tout juste un an de cela, de créer sa propre structure. En mission au Cube à Issy les Moulineaux, elle avait déjà expérimenté différentes techniques de jeux, qui toutes répondaient plus ou moins au principe de la chasse au trésor. Le succès de ces expérimentations résidant dans le lien que le jeu créait entre réalité et virtuel, elle décide d’en faire l’ADN d’Urban expé, sa société.

En avril 2012, son projet démarre sur des chapeaux de roue, car Nathalie décroche immédiatement l’appel à projets innovants du Ministère de la culture et de la communication. Elle crée [QR]iosité (du nom du QR code, vous l’aurez compris), projet qui permet de donner de l’information variable en fonction de l’heure. Ce projet permet donc à la fois de savoir ce qu’il se passe là maintenant (bref en temps réel), mais également de lire des livres qui ne racontent pas forcément la même histoire selon l’heure ou encore de créer des contenus différents pour un même parcours et qui s’enchaînent de façon automatique selon des paramètres temporels.

[QR]iosité est une application qui charge tout en local ne façon à éviter les soucis de connexion, comme se fut le cas à Carrenac, joli bourg monastique médiéval en Dordogne, au sein duquel Urban expé a créé des parcours de découverte.

Urban expé, une nouvelle agence QR ?

Non pas vraiment. Au départ Nathalie Paquet souhaitait créer sa propre technologie pour le jeu qu’elle voulait. Malheureusement, les technologies évoluent très vite et il lui aurait fallu s’associer avec un architecte technique, sans compter des développeurs et des designers. Sans compter qu’il lui aurait fallu rendre sa nouvelle technologie extrêmement adaptable à tous les projets de ses clients de façon à répondre au plus près du cahier des charges.

QRiosité - application iPhone © Urban Expé

QRiosité - application iPhone © Urban Expé

C’est pourquoi, elle a donc décidé de proposer des solutions sur mesure, utilisant différentes techniques, aux structures culturelles (Les Arts Décoratifs – dans la galerie d’études « Trompe l’oeil, imitations, pastiches et autres illusions » ou encore le musée français de la carte à jouer), touristiques (Le Pays d’art et d’histoire de la vallée de la Dordogne lotoise à Carennac) ou pour des activités éducatives et festives (Urban expé va ainsi intervenir dans le cadre de Futur en Seine le 22 juin avec un jeu, qui mettra en avant toutes les technologies utilisées par la mairie d’Issy-les-moulineaux de l’Open data aux réseaux sociaux).

QRiosité - Carennac © Urban Expé

QRiosité - Carennac © Urban Expé

La mission principale d’Urban expé est donc de :

développer le transmédia spatialisé, c’est-à-dire créer une richesse dans les trajectoires, de raconter des histoires sur de nouveaux supports.

Va-t-on vraiment vers la fin du QR code ?

Bien que Nathalie ne s’arrête pas au QR code, elle le propose néanmoins souvent. Il était donc parfaitement normal que je l’interroge sur les principaux articles que je lisais en ce moment sur une mort possible voire annoncée du QR code.

Selon Nathalie, l’obsolescence programmée du QR code serait une erreur. Il est vrai qu’aujourd’hui de nombreuses technologies sont prêtes à prendre le relai. Néanmoins le QR code possède deux atouts et non des moindres :

  • le grand public sait ce qu’est le QR code. Il est habitué à le voir partout, il sait que s’il le flashe cela le mènera quelque part,
  • il est possible de flasher un QR code sans pour autant avoir de smartphone (contrairement par exemple à la technologie NFC (sans contact) qui ne fonctionne pas sur tous les téléphones, ni tous les smartphones !). Cette problématique correspond bien au taux d’équipement des ménages français. Nathalie fait d’ailleurs des préconisations pour que les lieux avec lesquels elle travaille puissent prêter les outils nécessaires au parcours.
Le plus grand problème actuel qui fait que les QR codes peuvent être délaissés par le grand public est sans aucun doute le fait qu’ils renvoient vers des plateformes qui ne soient adaptées au support à partir duquel on flashe le code. Peu de sites vers lesquels renvoient les QR codes sont responsives (c’est-à-dire adaptés aux différents écrans). Quelle erreur ! Rien de mieux pour décourager le participant !
QRiosité - Musée des arts décoratifs de Paris © Urban Expé

QRiosité - Musée des arts décoratifs de Paris © Urban Expé

Nathalie innove donc toujours et plus afin de proposer les meilleures chasses au trésor et ce en transmédia. A découvrir à Futur en Seine.

 

Sur le même thème

Un commentaire

  1. Les technologies sans contact comme le QR code et le NFC ont aussi leur Meetup | Avec ou Sans Contact
    16 décembre 2013 à 07:01 - Répondre

    [...] Un article du site CultureCom  Urban expé, un an de jeux [...]

Laissez un commentaire

Paperblog