De marketer à brand content manager, les postes en communication au nom imprononçable

Avec l’émergence des réseaux sociaux et du numérique (ou du digital selon certains, bel anglicisme), les intitulés de poste en communication et marketing ont passablement changé.

Afin de mieux comprendre ce qu’ils recouvrent, nous nous sommes abreuvés à plusieurs sources dont l’ECS Paris, Wiktionary et parfois même Pôle Emploi (l’agence de placement française).

E-marketer

Au départ, nous pensions que le mot marketer était un verbe issu d’un anglicisme autour de marketing and “to market” – en tout cas, c’est ce que dit Le Larousse. Mais selon l’ECS (European communication School), l’e-marketer a pour mission de décliner la stratégie de communication (ou de marketing ? [NDLR]) de l’entreprise sur les nouveaux supports de communication que sont Internet ou encore le mobile via les leviers du marketing en ligne (référencement, partenariats, gestion de communauté, CRM online, affiliation, display …). Bref, c’est un responsable marketing numérique.

Brand Content Manager

Cet intitulé de poste découle directement de la tendance des organisations en ce moment autour de la stratégie de contenu ou content marketing. Selon l’ECS encore, “Brand content Manager est un métier en plein développement à la croisée de la production éditoriale et de la communication. Avec le Brand Content il ne s’agit plus d’insérer un message publicitaire dans un champ de contenus pré-existant mais de générer un contenu spécifique susceptible en lui-même de permettre d’atteindre les objectifs de communication de la marque.”

Bref, en gros un Brand content manager est un responsable de l’image et du contenu de la marque, le contenu de marque étant tout ce que l’organisation produit aussi bien média ou hors média (photos, publications sur les réseaux sociaux, articles de blog et contenus d’expertise). Le responsable du contenu de marque a pour mission de créer une histoire autour de la marque mais encore et surtout d’apporter son expertise et du contenu utile (c’est important) à son ou ses publics.

Community Manager

Community Manager ou CM ou encore gestionnaire de communauté est l’un des nouveaux postes que l’on trouve le plus dans les structures culturelles à l’heure actuelle. Nous avions déjà réalisé il y a quelques temps une interview de plusieurs CM de musées parisiens afin de comprendre les défis et les problématiques de leur mission.

Le community manager est à la croisée des chemins entre la communication autour de l’institution, l’éducation, l’édition et la publication de contenus pertinents pour son auditoire et enfin et surtout du service à la clientèle, car dorénavant le public contacte directement les organisations depuis les réseaux sociaux que ce soit pour des questions d’ordre général ou des plaintes pour un service pas ou mal effectué.

Le futur de la communication ?

Ces postes constituent clairement aujourd’hui une grosse partie des besoins des organisations pour tout ce qui a trait au développement de ses équipes de communications. Il est donc nécessaire de suivre une formation adaptée afin de bien saisir les enjeux que posent ces missions;

C’est ainsi que l’ECS Paris propose un Master I et II en communication digitale, programme qui a pour mission de couvrir la construction d’une stratégie de communication (en passant de la stratégie média à la gestion de crise), la connaissance et la maîtrise des outils numériques (dont l’écriture web) mais aussi de techniques toujours plus percutantes et évolutives (growth hacking, brand content, social shopping).

D’autres formations qualifiantes sont également disponibles et ouvrent aux métiers de chef de publicité, concepteur-rédacteur ou encore chargé de relations publiques.

 

Sur le même sujet

Laissez un commentaire