Intermittents du spectacle : le Medef persiste et signe

Laurence Parisot, l’ex-présidente du Medef – une des organisations patronales françaises, a pris a contrepied le 24 février dernier l’actuel président du Medef Pierre Gattaz sur son appel au gouvernement français pour faire cesser le régime.

Dans une tribune publiée dans Les Échos Laurence Parisot défend le maintien du régime d’assurance-chômage des intermittents du spectacle : « Cessons d’opposer l’artiste au salarié ou à l’entrepreneur », écrit l’ancienne présidente du Medef. « La question des intermittents du spectacle est loin d’être un problème comptable, elle renvoie au statut de la culture dans notre pays. »

Pierre Gattaz - Président du MEDEF - DR

Pierre Gattaz – Président du MEDEF – DR

Non seulement, elle fustige et détruit les uns après les autres les arguments – erronnés – du président actuel du Medef, mais elle souligne que le transfert du financement de leur dossier à l’Etat : « alourdirait le financement public de la culture, à la transformer en une culture d’Etat et à fonctionnariser les artistes : inacceptable! ».

Cette sortie, qui a été saluée, n’a pour le moment pas eu l’écho escompté auprès du Medef qui persiste et signe à demander la suppression pure et simple de ce statut. Une position clairement provocatrice puisqu’elle n’a eu que peu d’effets auprès du gouvernement et sert à l’heure actuelle plus à attiser des jalousies basées sur des incompréhensions entre les différents statuts du monde du travail du marché français.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire