Le podcasting ou baladodiffusion

Le podcasting ou baladodiffusion est un moyen de diffusion de fichiers audio ou vidéo sur Internet que l’on nomme podcasts ou balados.

Par l’entremise d’un abonnement aux flux Really Simple Syndication (RSS) ou Atom, le podcasting permet aux utilisateurs d’automatiser le téléchargement d’émissions audio ou vidéo, notamment pour leur baladeur numérique (tel que l’iPod d’Apple), sur leur ordinateur personnel, pour une écoute immédiate ou ultérieure.


Le concept de podcasting

Le podcasting (ou baladodiffusion) se différencie de la radiodiffusion par la diffusion du son ou de la vidéo, non pas par un mécanisme centralisé qui enverrait un flux vers ses auditeurs (soit un à tous), mais par l’action des auditeurs qui vont chercher eux-mêmes les fichiers podcast (tous à un, ou encore tirée, pulling, au lieu de poussée, pushing). Les auteurs des émissions publient des fichiers audio qui peuvent s’apparenter à une émission radio classique. C’est ensuite aux auditeurs que revient le rôle de créer leur propre liste de lecture par leurs différentes souscriptions. Le téléchargement des programmes, issus des multiples sources qu’ils ont choisies, est alors automatique. Cette technologie est possible grâce aux serveurs streamcast. C’est la technique de la webdiffusion : l’utilisateur demande par l’intermédiaire d’une requête de lui transmettre en continu (streamcast) ce dit fichier.

Les deux acteurs sont donc :

  • Ceux qui cherchent eux-mêmes les fichiers audio ou vidéo.
  • Ceux qui publient sur le Web ces fichiers audio ou vidéo.

La baladodiffusion utilise, en plus du contenu audio ou vidéo, des données descriptives et des métadonnées liées aux fichiers (les étiquettes ID3 pour les MP3) telles la date, le titre, un résumé, des liens, des photos, un chapitrage (utile pour arriver directement à une séquence particulière lorsque le contenu lu est assez long ou segmenté en plusieurs rubriques), etc. Ces fonctionnalités avancées sont disponibles sur les fichiers au format MPEG-4, tels que ceux dont l’extension finit par .m4a, .m4b, .mp4, .m4p, ou encore .m4v.


Terminologies

Le mot anglais podcasting est un mot-valise qui vient de la contraction d’iPod, le baladeur à succès d’Apple, et de broadcasting, signifiant diffusion. Ce nom a été choisi par Adam Curry qui est a l’origine du développement du podcasting, car il s’agit du baladeur le plus utilisé. On retrouvera d’ailleurs le terme Pomcasting dans le cadre des podcasts inhérents à la communauté Apple francophone.

Ceux qui n’aiment pas la publicité explicite en faveur de l’iPod d’Apple préfèrent parler en anglais de blogcasting, plus générique. Leo Laporte, podcasteur américain réputé, et quelques autres mordus tentent d’imposer netcast depuis qu’Apple essaie de protéger sa marque des noms comportant l’expression « pod ».

Les termes baladodiffusion et baladiffusion ont été proposés fin octobre 2004 par l’Office québécois de la langue française pour traduire podcasting. Il s’agit de mots-valises issus de la contraction de baladeur et de radiodiffusion. Un balado, ou fichier balado, est la traduction de “un podcast” (OQLF, 2004).

La Commission générale de terminologie et de néologie (France) a proposé quant à elle : diffusion pour baladeur (25 mars 2006).

À l’instar de la radiodiffusion et de la télédiffusion, il est important de différencier le mode de diffusion du produit diffusé (podcasting n’est pas synonyme de podcast). Ainsi, un podcasteur dira : mon podcast de la semaine sur les nouvelles tendances…, mes émissions sont disponibles par (ou en) podcasting, etc. Pour les tenants des termes francisés, un baladodiffuseur dira : mon balado de la semaine sur les nouvelles tendances…, mes émissions sont disponibles par (ou en) baladodiffusion, etc. On peut également, selon le contexte, préciser s’il s’agit d’un podcast audio ou d’un podcast vidéo (balado audio ou balado vidéo).

La traduction podiffusion (Suisse) semble aussi faire son apparition.

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie déconseille l’usage des mots d’origine anglophone (podcasting et podcast). Selon elle, leur usage actuel prête à la confusion, faisant l’amalgame entre les actions du diffuseur et de l’auditeur. Elle propose d’utiliser les termes génériques diffusion et téléchargement.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire