L’identité basque présente sur Second Life

D’abord présenté comme un jeu grâce auquel chacun peut s’inventer une « seconde vie » dans un monde virtuel et communautaire, Second Life s’impose désormais dans le monde professionnel. Selon l’agence Pays-basque des nouvelles technologies de l’information et de la communication (aNTIC), Second Life constitue « une réelle opportunité pour la promotion et la valorisation des acteurs du territoire ». Dans ce cadre, étape par étape, elle a doté le Pays-Basque d’un territoire sur Second Life afin que les acteurs locaux puissent y être représentés.

Dans sa mission de diffusion des usages innovants de l’Internet, l’aNTIC Pays Basque a fait, dans une première étape de construction d’un Pays-Basque numérique, l’acquisition d’une « île Pays Basque » sur Second life. Sur cette île, les acteurs économiques du territoire vont pouvoir louer des parcelles afin d’y développer leurs activités (communication, marketing, visibilité…).

La deuxième étape de la démarche menée par l’aNTIC a été de proposer un atelier de découverte de l’univers virtuel Second Life à destination des entrepreneurs, ou créateurs d’entreprise. Ils ont pu ainsi se familiariser avec ce nouveau monde et ses modes de fonctionnement. Cette méthode progressive semble avoir été la bonne puisque l’aNTIC accompagne désormais trois acteurs locaux dans leurs projets innovants sur l’univers virtuel de Second Life.

Le premier a avoir tenté l’expérience est l’ESTIA (Ecole supérieure des technologies industrielles avancées). Dans la soirée du 12 juin 2008 elle a organisé ses portes-ouvertes sur Second Life pour informer les futurs étudiants sur les formations proposées sur la Technopole d’Izarbel à Bidart. L’opération a été globalement réussie puisqu’elle a attiré plus d’une quinzaine de visiteurs. Parmi eux, un tiers a émis le souhait de venir étudier à l’ESTIA, dont trois originaires de l’île de la Réunion. Selon l’aNTIC ces bons résultats témoignent « de l’utilité et de la pertinence de ce nouvel outil de promotion et de valorisation ».

Le deuxième acteur intéressé par cette démarche virtuelle est l’Institut Culturel Basque. Il met actuellement en place un espace d’animation culturel sur l’île pour expérimenter de nouveaux modes de valorisation de la culture basque au travers des outils de communication intégrés dans cet univers. L’inauguration est prévue le 29 septembre 2008 sur Second Life.

Enfin Euskosare, (le programme de la Société d’Etudes Basques – Eusko Izaskuntza) travaille à la définition d’une stratégie adaptée à cette réalité virtuelle pour continuer à mettre en réseau les basques et amis des basques du monde entier.

Une autre communauté virtuelle basque voit donc le jour et s’ajoute aux nombreuses autres. Cependant, l’effet magique de Second Life s’est essouflé, la communauté web semblant désormais s’intéresser plus à l’Internet collaboratif troisième générationqu’à la création d’un deuxième monde, virtuel, miroir ou espérance du premier.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire