Une rupture avec le passé : les médias en ligne

Intervenant : Mario Tascon, Directeur général des contenus de Prisacom et ElPais.com

ElPais.com est aujourd’hui un journal en ligne. Mais pour autant, est-ce toujours un journal ?
Telle est la question difficile que nous a posé Mario Tascon, Directeur général des contenus de Prisacom et ElPais.com.

Que répondre à cela ?

Selon lui, le journal en ligne se différencie clairement de la version imprimée et ce, grâce à plusieurs indices.
Tout d’abord, son public se rajeunit (15-25 ans au lieu des 25-34 ans pour la version conventionnelle). Ensuite, il prend la forme d’une communauté encourageant ses lecteurs à créer leurs propres sites et blogs.

Le fait de posséder un journal en ligne transforme complètement le payage du journalisme. En effet, selon Mario Tascon, tous les journaux sont en compétition (rien de neuf jusque là), mais également les nouveaux éditeurs (MySpace, Blogger…) sont eux aussi en compétition avec les relais traditionnels de l’information. Les journaux ont par conséquent dû s’adapter à ce nouvel environnement. Leur contenu est dorénavant plus riche (vidéo, bandes dessinées, audio, photos…) mais aussi rédigés spécialement pour le web.

Les nouvelles en ligne sont par conséquent présentées comme une émission de radio ou de télévision. Il devient possible de les partager, les imprimer, d’avoir des informations à contenu similaire ou encore d’y poster des commentaires.

Par conséquent, il devient indispensable que le média prenne en compte les différentes interfaces de publication à savoir : l’ordinateur, la version imprimée mais aussi, le téléphone portable, le PDA ou encore le podcast.

Enfin, selon Mario Tascon, si on compare la transformation des médias, il devient possible de la rapprocher de la théorie de l’évolution. Deux possibilités s’offrent à elle : la convergence de deux espèces pour en former une plus adéquate ou l’extinction, laissant place à une autre espèce.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire