Musées : parlez à vos publics avec un correspondant en chef de la curiosité !

Certains d’entre vous connaissent déjà Emily Graslie, la CCC (comprendre Chief Curosity Correspondent ou correspondante en chef de la curiosité) du Field Museum de Chicago.

Le Field Museum l’a embauchée en raison du succès fracassant de son émission The Brain Scoop sur Youtube. Emily est une communicante américaine spécialisée en science, ce qui signifie qu’elle partage en ligne sa passion sur les musées des sciences, notamment sur sa chaîne Youtube. Elle a également reçu le prix de la meilleure célébrité nerd de 2014 et est aussi une vraie féministe [elle reçoit des centaines de messages sexistes et haineux du fait qu’elle est une femme et qu’elle parle de science… – Ndlr]. Il m’était donc impossible de ne pas aller la rencontrer lors de mon passage à Chicago.

Qu’est devenu le Brain Scoop maintenant que vous êtes au Field Museum ? Est-ce que vous avez gardé votre liberté de ton ?

Emily Graslie - Courtesy photo

Emily Graslie – Courtesy photo

Le Brain Scoop concerne tout ce qui a rapport aux sciences dans une institution. Je travaille principalement avec les responsables des collections et les conservateurs. Le programme montre seulement la collection n’est pas exposée au musée, mais pas ce qui se passe dans les coulisses [à quelques exceptions près cependant – NDLR]. Mon défi est en fait double : je connais les challenges de l’équipe du musée et leur préoccupation, mais je connais et j’ai une bonne relation avec le public de l’émission. Les gens sont déjà au courant des collections exposées. Ils n’ont pas besoin de moi pour ça. Je tiens à satisfaire à la fois les conservateurs et le public. Le grand avantage est que, au Field Museum, je n’ai pas d’étape de validation avant publication. Le contenu est complètement éditorial mais je vérifie toujours auprès des scientifiques du musée que les faits avancés sont exacts.

Comment le Brain Scoop est-il perçu par les conservateurs et le personnel du musée ?

Aujourd’hui, vous ne pouvez pas empêcher les gens de parler de vous [quand vous êtes une institution – NDLR] sur les médias sociaux. Par conséquent, les scientifiques et les institutions doivent eux-aussi saisir cette occasion. De plus, la Fondation nationale pour la Science accorde des subventions aux scientifiques dont les recherches ont des impacts qui vont au-delà de l’avancement dans le domaine de la science, mais qui bénéficient aussi à la société.

Le Brain Scoop avait déjà une base de fans solide, mais lorsque le Field Museum m’a embauchée, ce dernier a bénéficié de ce nouveau canal pour parler à son public. Cependant, je cherche à satisfaire autant les conservateurs que possible et  parler de leurs recherches [le Field Museum emploie environ 100 chercheurs et associés – NDLR], car ils peuvent tous facilement me contacter pour soit promouvoir leurs subventions ou leurs travaux recherche.

A quoi ressemble votre public ?

Les personnes qui regardent le Brain Scoop sont principalement intéressés par les artefacts de la collection mais aussi les animaux, comme vous pouvez le voir dans ma vidéo: “Où trouvez-vous toutes ces animaux morts?”.

https://youtu.be/nS8suhK-c5I [/ youtube]

40% du public vit en dehors des États-Unis et le reste, qui est basé aux États-Unis, provient le plus souvent de la Californie et de New York. Sous cet aspect, il est assez proche de l’audience du Field Museum qui est principalement touristique. Mon public est aussi, bien entendu, intéressé par la science et le savoir et n’est pas limité qu’aux musées. La moyenne d’âge est plutôt de 16 à 21 ans et bien qu’une bonne partie d’entre eux aient la petite voire la mi-trentaine (peut-être regardent-ils la vidéo avec leurs enfants ?). Enfin, 40% de mon public est féminin. Habituellement sur d’autres chaînes scientifiques sur Youtube, vous aurez une répartition plutôt de 80% d’hommes et 20% de femmes. Peut-être cela a-t-il à voir avec le fait que je suis une femme et que nous ne sommes pas nombreuses dans ce domaine ?

La science est donc tout aussi intéressante et amusante que n’importe quel autre sujet !

Pour aller plus loin:

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Musées : parlez à vos publics ave...
    24 novembre 2015 at 21:26 Répondre

    […] Certains d'entre vous connaissent déjà Emily Graslie, la CCC (comprendre Chief Curosity Correspondent ou correspondante en chef de la curiosité) du Field Museum de Chicago. Le Fiel  […]

  2. Musées : parlez à vos publics ave...
    5 décembre 2015 at 10:12 Répondre

    […] Certains d’entre vous connaissent déjà Emily Graslie, la CCC (comprendre Chief Curosity Correspondent ou correspondante en chef de la curiosité) du Field Museum de Chicago.Le Field Museum l’a embauchée en raison du succès fracassant de son émission The Brain Scoop sur Youtube. Emily est une communicante américaine spécialisée en science, ce qui signifie qu’elle partage en ligne sa passion sur les musées des sciences, notamment sur sa chaîne Youtube.  […]

  3. Musées : parlez à vos publics ave...
    5 décembre 2015 at 13:42 Répondre

    […] Certains d’entre vous connaissent déjà Emily Graslie, la CCC (comprendre Chief Curosity Correspondent ou correspondante en chef de la curiosité) du Field Museum de Chicago.Le Field Museum l’a embauchée en raison du succès fracassant de son émission The Brain Scoop sur Youtube. Emily est une communicante américaine spécialisée en science, ce qui signifie qu’elle partage en ligne sa passion sur les musées des sciences, notamment sur sa chaîne Youtube.(…)  […]

Laissez un commentaire