10 bonnes raisons de faire «le Voyage à Nantes»

Sur le chemin du retour des vacances, Nantes nous a permis de faire , un ultime voyage, tant formidable qu’inattendu. Voici dix bonnes raisons d’embarquer pour ce « voyage à Nantes », événement qui égraine joyeusement dans la ville cet été : expositions, manifestations, … à tous les coins de rue.

 

Jean Prouvé, Station Prouvé, Nantes, réhabilitation dans le cadre d'Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire 2009 © Gino Maccarinelli

Faire le plein d’infos à la Station Prouvé. Pour démarrer, se rendre illico au prototype de station service créé par l’architecte dans les années 60 pour Total. Situé sur l’Ile de Nantes, il a été réhabilité et transformé en lieu d’accueil pour les visiteurs du « Voyage ». Au premier étage du Polygone, vous pouvez prendre le temps de prépare votre parcours du jour, allongé dans de moelleux fat boys.

Visuels 190 - 191 Agnès Varda, Le magasin de téléviseurs, Passage Pommeraye, Nantes, dans le cadre du Voyage à Nantes 2012 © Martin Argyroglo

Acheter un téléviseur à Michel Piccoli. Dans le somptueux Passage Pommeraye, Jacques Demy avait tourné « Une chambre en ville» où Michel Piccoli y tient sa boutique de télévisions. Agnès Varda y a créé une installation, clin d’œil à son partenaire de toujours : elle y a reconstitué la boutique où elle projette des extraits saisissants du film qui se déroulent en ces lieux. Dernière œuvre de Demy, et plutôt méconnue, elle est sa réalisation la plus acide et la plus aboutie.

Mémorial de l'abolition de l'esclavage © Nautilus Nantes

Lire, relire et rappeler les pages sombres de l’esclavage. Sur les bords de la Loire a été créé, creusé, bâti un lieu exceptionnel pour se souvenir des expéditions négrières parties de Nantes. On plonge dans le sol comme dans les cales d’un négrier, pour découvrir un parcours solennel et pédagogique sur l’histoire de l’esclavage, n’oubliant pas de rappeler son actualité. Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage est incontournable.

Roman Signer, Parapluies - exposition “Mon voyage à Nantes”, HAB Galerie, dans le cadre du Voyage à Nantes 2012 © Bernard Renoux

Se confronter à la nature, dans un hangar à bananes. L’exposition monographique de Roman Signer donne à voir une œuvre protéiforme où l’artiste n’a de cesse d’explorer le rapport à l’eau, à la terre, au feu. C’est la partie sur les vidéos qui a retenu le plus notre attention, œuvres anciennes et incroyablement créatives dans le parcours de l’artiste.

Regarder la grande absence. Au pied de l’école d’architecture, dans un périmètre où les architectes ont rivalisé d’interventions de taille, Atelier Van Lieshout a installé « L’absence », petite sculpture organique, comme une boule de neige bien malaxée, dans laquelle a été creusé un mini bar, micro lieu d’exposition et de rencontres. Ça plait car c’est incongru, comme déposé là par des extraterrestres.

Johnny Gaitée, Incident dans la prairie, 2011, dans le cadre de The fawn, the ford, the stretching & the rose, Jardin des plantes, Nantes, projet porté par l’esbanm dans le cadre du Voyage à Nantes, 2012 © Martin Argyroglo

Visiter le Musée explosé dans la ville. Plutôt qu’une exposition sédentaire, l’Ecole des Beaux Arts a choisi d’essaimer sa collection au travers de Nantes : 200 magasins présentent une œuvre déposée le temps  du « voyage », l’occasion rêvée d’offrir un cadre muséal singulier et questionnant, définitivement accessible. On n’a pas vu les 200 mais on s’est chaque fois laissé surprendre par une œuvre, au détour d’une vitrine, ou simplement déposé là sur une étagère. Pour les situer, pistez les autocollants sur les vitrines !

Découvrir enfin le visage des gisants. Le dernier duc de Bretagne  et Anne de Foix sont allongés côte-à-côte, juchés en hauteur depuis des siècles au sein de la cathédrale : dans le cadre du « voyage », l’installation d’un petit promontoire permet de s’élever et d’apprécier les troublantes sculptures du tombeau de François II sous un angle inédit.

Fichtre, Bantoosh, dans le cadre de Playgrounds, le lieu unique, Nantes © Fichtre

Jouer une partie de basket sans panier ou soulever enfin des haltères de 100 kilos. L’exposition Playgrounds au sein du fabuleux Lieu Unique déconstruit intelligemment les règles et le rapport au jeu. Une proposition ludique en cette année de jeux olympiques, avec des extensions en ville comme le sommet du Mont Gerbier des Joncs, où la Loire prend sa source, reconstitué sur la Place Royale (la visite de la fontaine, ensevelie le temps de l’exposition, est à ne pas manquer) ou cette vitrine des Galeries Lafayette où chacun peut venir faire une démonstration de porté d’altères.

Jean Jullien, Le Nid, Tour Bretagne, Nantes, création pérenne Le Voyage à Nantes , 2012 © Marc Domage

Terminer la journée dans le ciel. Au 32e étage de la Tour Bretagne qui domine la ville, un bar à 360° a été aménagé par l’artiste Jean Julien. C’est « le nid » d’un immense oiseau blanc, installation tentaculaire, qui permet au visiteur de siroter un dernier verre en appréciant tout le chemin parcouru.

Ange Leccia, Nymphéa, Nantes, création pérenne Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire 2009 © J-D Billaud / Nautilus Nantes

Aller se lover dans les bras d’Ophélie. A la base, Ange Leccia a filmé une femme sous l’eau où son corps évolue calmement. Puis il projette ses images la nuit, à la verticale, à la surface d’un vieux canal. La mise en abime est troublante : envoutant le badaud, la sirène l’invite à venir se coucher à ses côtés, au fond de l’eau.

 

A ces dix bonnes raisons, il faut ajouter les déambulations dans une ville qui n’en finit pas de se réinventer. ça rappelle le formidable pari réussi de Lille : investir dans la culture, l’immiscer dans tous les replis de la ville pour la rendre accessible à tous et à toutes. Et une fois de plus, cela fonctionne et nous a offert de découvrir intimement une ville dont nous ne soupçonnions pas toutes ses richesses.

Sur le même sujet

4 Commentaires

  1. Aude MATHEY
    5 septembre 2012 at 13:10 Répondre

    Et je viens d’apprendre que le voyage à Nantes jouait les prolongations ! Pour en savoir plus, c’est ici : https://www.facebook.com/voyageanantes

  2. flo75
    9 octobre 2012 at 09:37 Répondre

    Nous habitons près de Nantes et cette année pas de vacances programmées. Nous sommes restés chez nous. Et le voyage à Nantes nous a permis de redécouvrir notre ville. Le plus beau : la Tour Bretagne et son nid : vue à 360° de la ville au 32e étage !

    • Aude MATHEY
      9 octobre 2012 at 14:01 Répondre

      Une bonne illustration de ce que ce type d’événement permet de faire découvrir et de re-découvrir sa ville ou sa région !! 🙂 Merci et bienvenue !

  3. Yves
    16 avril 2014 at 17:37 Répondre

    Nantes est une belle ville pour y passer les vacances. Si on compte visiter les villages et découvrir les beaux paysages de la Loire et de l’Erdre, il faut prévoir quelques jours de plus. Et pour tous ceux veulent faire une balade mémorables, ils peuvent préparer un tour à vélo ou un vol en montgolfière.

Laissez un commentaire