La fréquentation a toujours été un moyen limité de définir le succès. C’est pourquoi ce musée utilise la science des données pour mesurer son impact social

Pour la plupart des musées, le succès se chiffre – revenus, fréquentation, «j’aime» sur Instagram. Mais le Oakland Museum of California (OMCA), qui s’adresse à un large éventail de communautés de de la baie de San Francisco, a cherché à définir quelque chose de plus insaisissable, mais tout aussi important: son propre impact social.

En collaboration avec un groupe de spécialistes des sciences sociales, le musée a conçu un plan novateur pour faire le point sur sa capacité à se connecter avec les visiteurs et à favoriser les liens entre les visiteurs eux-mêmes. L’idée lui est venue après que les efforts précédents de collecte de données ont révélé des conclusions plus poussées du public de l’institution, qui est l’un des plus diversifiés du pays. Plus de la moitié des visiteurs du musée sont des personnes de couleur et près des deux tiers ont moins de 45 ans. Vingt-cinq pour cent proviennent d’un ménage qui gagne moins de 50 000 $ par an, tandis que 41% proviennent d’un ménage qui dépasse 100 000 $.

Lire l’article en entier sur Artnet

Sur le même sujet

Laissez un commentaire