Nouveaux modèles économiques… Vous avez dit « nouveaux » ?

Du 20 au 21 janvier se tenait le salon Museum Connections (anciennement Museum Expression). En plus du salon professionnel, il était possible de « se former» grâce aux conférences et ateliers organisées pour les professionnelles du secteur culturel.

Une conférence a particulièrement attiré notre attention : Les nouveaux modèles économiques des musées. Force est de constater que cette problématique n’est pas seulement françaises, puisque les deux intervenants étaient respectivement britannique et hollandais – Bernardine BROCKER, Directrice de Vastari et Axel RÜGER, Directeur du Van Gogh Museum.

Nous avons essayé de repérer pour vous les nouvelles pratiques (innovation) et nouveaux modèles économiques (NME) mais à l’issue de la conférence notre butin était malheureusement assez maigre.

La start-up Vastari

Capture d’écran 2016-01-30 à 10.00.43

…ou comment les coupures budgétaires peuvent aussi faire émerger des nouvelles pratiques et de l’innovation ?

Vastari est une plateforme en ligne qui met en relation les collectionneurs privés et les musées pour faciliter les prêts d’expositions temporaires.

« Grâce Vastari , les collectionneurs peuvent en toute sécurité et de façon anonyme enregistrer leurs objets à une plate-forme en ligne qui sera accessible uniquement aux conservateurs de musée vérifiées et accrédités . Si un professionnel de musée est intéressé par une pièce spécifique, ils peuvent un message au propriétaire par l’intermédiaire du système de messagerie Vastari. Cela garantit que les détails personnels sont échangés jusqu’à ce que les deux parties se sentent à l’aise. Suite à cela, des accords de modalités de prêts peuvent être établies. »

  • Innovation ? Oui.
  • Nouveau modèle économique ?  “Moui”  c’est clairement une plateforme qui à défaut de faire économiser de l’argent peut faire économiser du temps.

La « gig » économie.

Pour la CEO de Vastari, de plus en plus les commissaires et de conservateurs travaillent sur des projets indépendant. Vastari souhaite aussi servir de plateforme de mise en relation entre experts et entreprises du secteur privée, fondation etc.

  • Innovation ? Un peu … Ce linkedin amélioré pointe surtout du doigt les faiblesses du système existant qui semble difficile d’accès et peu lisible.
  • NME ? Oui cf. le cas du Musée Van Gogh.

Le partage et la mise en commun.

« If the past decade was about communicating and sharing, the next decade is going to be about participating in the content. »

À la fin de la présentation, on comprend bien que les bonnes idées et les nouvelles pratiques sont à piocher du côté des startup comme Meerkat.

Continuons notre quête des nouvelles pratiques avec le directeur du Musée Van Gogh, Alex Rüger

Le modèle économique du MVG

50 %  : vente de billets

25 % : aide gouvernementale

25% : merchandising et crowdfunding

L’info en +

85 % : des visiteurs viennent de l’étranger

Ce modèle économique est vulnérable pour deux raisons : les financements gouvernementaux s’effritent et la fréquentation touristique peut être instable (le cas des musées Parisiens en est un triste exemple).

Quelles sont les pistes de développement choisies par MVG ?

Les reproductions haute qualité

MVG propose des reproductions de tableaux de Van Gogh nouvelle génération de très haute qualité 3D. Celles-ci sont fabriqués avec une technologie développée par Fujifilm et fournissent des reproductions de l’image et de la texture de la surface des peintures. Pour Alex Rüger, ils constituent la prochaine étape logique dans l’histoire de la reproduction de tableaux.Capture d’écran 2016-01-30 à 14.36.25

 

  • Innovation ?  Ce n’est pas flagrant …
  • NME ? Pour les musées d’arts, cela peut être une nouvelle offre de merchandising, mais c’est un marché de niche 🙂

Le développement d’un cabinet de conseil.

Basé sur l’expertise développée au fil des ans par le MVG, les professionnels des musées conseillent d’autres structures et organisations culturelles existantes ainsi que des nouveaux musées, sur un panel de questions – la gestion des collections, – la durabilité environnementale, – la gestion des installations etc.

  • Innovation ? Oui ! C’est une stratégie bien plus complète que la « gig économie » vu plus haut.
  • NME ? Oui.

Des expositions itinérantes pas comme les autres.

Le MVG va lancer une “L’expérience Van Gogh” – un affichage multi-sensorielle, tridimensionnelle voyage éducatif qui sera représenté dans les différentes parties du monde.

 

  • Innovation ? Oui, c’est une manière de répondre à la demande mondiale, sans prêter de collection.
  • NME ? Oui

 

 

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. Culture & Communication's Facebook Wall: Qu...
    11 avril 2016 at 16:59 Répondre

    […] Du 20 au 21 janvier se tenait le salon Museum Connections (anciennement Museum Expression). En plus du salon professionnel, il était possible de « se former» grâce aux conférences  […]

Laissez un commentaire