Comment l’art et les marques peuvent elles se combiner en Chine ?

A l’ère de la communication et de la forte digitalisation chinoise avec ses 634 millions d’internautes, on parle souvent de l’art OU de la partie business avec ce qui est communication et publicité. Pourtant il existe des domaines et des possibilités mêlant les deux domaines qui finalement sont très proches l’un de l’autre.

L’approche numérique de l’Art.

Premièrement les marques en Chine font de la publicité sur internet, de plus en plus sophistiquées qui plus est. Il est sûr que certains pourraient déjà appeler ça de l’art au vu des efforts fournis pour réaliser des publicités toujours plus belles et complexes.

Pourtant, même sans partir dans des envolées lyriques, on retrouve des exemples frappants d’artistes chinois qui montrent que des stratégies marketing mêlant le publicitaire avec l’art donnent un effet 1+1=3

Pourquoi ?

Avant de répondre à cette question prenez le cas de ces deux artistes

Hong yi : l’artiste sans pinceau

Cette artiste montre bien la possibilité de faire une campagne de marketing viral grâce à son art dont la particularité est d’utiliser toute sorte de média sauf le plus évident pour un artiste : le pinceau.

Regardez plutôt ses œuvres :

Portrait Hewlett packard

 

Un oiseau fait à partir d’une plume imprimée, campagne de publicité pour Hewlett Pacard

 

Café

modèle

 

Campagne Nescafé en mémoire du chanteur Lucio Dalla en 2012, ressemblant n’est-ce pas?

Le publicitaire de l’impossible : Liwei

li-wei

 

 

liwei

 

Freedom-liwei

Ces photos impossibles, réalisées grâce à un mélange de Photoshop et de mise en scène réelles, créent un engagement très fort avec le public. Cet auteur chinois travaille souvent pour son propre compte, certes, mais également pour une grande variété d’institutions dont des entreprises pour concevoir des campagnes de publicités d’une grande originalité.

Je pense que maintenant vous commencez à comprendre le gain qu’on les marques et les artistes à travailler ensemble :

En faisant appel à des artistes, les marques bénéficient d’experts dans le domaine de l’art qui vont privilégier l’art en lui-même plus que l’aspect communication d’entreprise, apportant un souffle nouveau, d’originalité à une campagne de pub.

Savoir qu’une campagne a été réalisée par un artiste, surtout un artiste connu en Chine peut déjà apporter son propre capital confiance auprès des utilisateurs en associant la célébrité de l’artiste avec celle de la marque. Ainsi on peut dire qu’ils vont également associer la marque et la campagne publicitaire, laissant une image encore plus marquante dans les esprits.

Utiliser de l’art dans une campagne c’est faire preuve d’une originalité qui se remarque.

Et vous, quel artiste recruteriez vous pour une de vos campagnes marketing ?

 

 

Sur le même sujet

9 Commentaires

  1. Lehalle Evelyne
    15 janvier 2015 at 10:55 Répondre

    Bravo, excellent article sur ce qu’en France on appelle l’Arketing! Mais cela fait du bien, une échappée en Chine, car chez nous, hélas,les 45 écoles d’art enseignent encore que les artistes risquent d’être  » utilisés » par les entreprises. Qu’ils douvent garder leur liberté..Je crois qu’on se s’est jamais remis du succès de Warhol avec la Brillo box, et la perte d’influence de l’art contemporain est à la mesure de botre arrogance: énorme! Moi je verrais bien Felice Varini en artiste illusiionniste pour le marketing. Encore merci pour vos super bons posts!

  2. Comment promouvoir efficacement sa marque grâce à des stars chinoises | Culture et Communication
    29 janvier 2015 at 07:19 Répondre

    […] L’art et les marques en Chine window.___gcfg = {lang: 'en-US'}; (function(w, d, s) { function go(){ var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0], load = function(url, id) { if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.src = url; js.id = id; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }; load('//connect.facebook.net/en/all.js#xfbml=1', 'fbjssdk'); load('https://apis.google.com/js/plusone.js', 'gplus1js'); load('//platform.twitter.com/widgets.js', 'tweetjs'); } if (w.addEventListener) { w.addEventListener("load", go, false); } else if (w.attachEvent) { w.attachEvent("onload",go); } }(window, document, 'script')); […]

  3. Olivier
    16 février 2015 at 03:37 Répondre

    Bonjour Evelyne,
    Merci pour vos encouragement
    Et oui, l’artketing… cela va faire l’objet d’un futur post. 🙂

  4. Comment un artiste fait la promotion de son pays grâce à du thé | Culture et Communication
    4 mars 2015 at 08:00 Répondre

    […] Contrairement à son habitude de la représentation de scènes existante ou de célébrités, l’artiste à choisi d’illustrer avec son art l’une des spécialités de son pays afin de faire connaître l’endroit dans lequel elle est née. « Red »,grâce à ses multiples interventions et publicités pour des marques a acquis une renommée mondiale qui profite ainsi à la Malaisie. Ce genre de communication ne manque pas d’attirer l’attention de son audience sur la Malaisie, augmentant d’autant l’intérêt des gens pour ce pays. Son œuvre peut ainsi aider à développer  le tourisme vers la Malaisie causé par la curiosité suscitée par l’œuvre. L’art sert ici aussi de moyen de promotion (voir cet article sur culture et communication.) […]

  5. Un peu de couleur dans vos campagnes de Sponsoring | Culture et Communication
    20 mars 2015 at 08:02 Répondre

    […] L’art et les marques en Chine […]

  6. Qui sont ces jeunes designers qui ont la côte en Chine ? | Culture et Communication
    22 avril 2015 at 03:26 Répondre

    […] d’information sur comment promouvoir sa marque sur culture et communication c’est ici, ici et […]

  7. Comment communiquer sur l’homosexualité en Chine. | Culture et Communication
    7 mai 2015 at 12:02 Répondre

    […] Les marques et l’art en Chine […]

  8. Interview : "Red" Hong Yi, the painter without a paintbrush - Marketing China
    7 juillet 2015 at 03:11 Répondre

    […] published several stories (in French here and there)  about how artists can help promote brands, now I would like to know how you, the artist, that […]

  9. Interview : "Red" Hong Yi, the painter without paintbrush - Marketing China
    7 juillet 2015 at 09:14 Répondre

    […] published several stories (in French here and there)  about how artists can help promote brands, now I would like to know how you, the artist, that […]

Laissez un commentaire