Arts Marketing Europe Flashback

Culture communication était partenaire de #ArtsMarketing2018 et malgré la rigueur climatique, on a pris le train direction Amsterdam pour assister à une journée passionnante alliant stratégie de diversification des publics et marketing.

C’est un sujet passionnant, car de nombreux musées où lieux culturels enregistrent des chiffres de fréquentation record et veulent maintenant toucher un public plus large et plus représentatif de la diversité de nos sociétés modernes.

La Tate est un exemple parfait avec l’exposition Queer British Art et Soul Nation. Partant de cet exemple, voici la check list du parfait marketeur et communiquant

1 – Prendre le temps

Il est important de comprendre et de définir qui est la cible de votre projet.
Dans le cas de la Tate savoir comment les groupes LGBT+ appréhendent le terme “queer” était très important. On ne peut pas faire l’économie d’étudier et de parler aux groupes auxquels on souhaite s’adresser.

2 – Prendre de l’avance

Communiquer vers une nouvelle cible ne s’improvise pas. Il faut donc commencer le plus tôt possible à construire une stratégie. Trouver les influenceurs (ou personnes relais) peut prendre du temps et il faut les impliquer dans le projet en amont.

3 – Prendre du recul

Vous ne savez pas tout ! C’est incroyable mais vous n’avez pas la science infuse (ce n’est de toute façon pas ce que l’on vous demande). Il faut savoir faire preuve de cultural sensitivity … Ce qui n’est pas la panacée quand on travaille dans la culture. #jdcjdr

4 – Prendre les devants…

Et constituez votre SQUAD !

Entourez-vous d’une équipe de personnes volontaires qui vous aiderons à faire les choses différemment car comme (ne) le disait (pas) Einstein

La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.

  • Vous avez une petite équipe mais du budget ? Ne choisissez pas la même agence que votre voisin. Soyez créatif et tentez de nouvelles choses !
  • Vous avez une grande équipe mais pas de budget ? Créez des contenus adaptés à vos plateformes. Soyez innovant dans votre management et incluez largement vos collaborateurs et toutes les personnes qui peuvent faire avancer le projet.
  • Vous avez une petite équipe et un petit budget ? Il va falloir être malin pour ne pas vous disperser. Identifiez quelles sont vos forces puis exploitez les. Le festival Sonar a rationalisé la gestion de ses contenus sur les réseaux sociaux par exemple.

Si on fait une video, on fait une video qui peut être utilisable partout.

Si on fait une playlist, on fait une playlist qui peut être exploitable sur différents canaux.

Georgia Taglietti

 

5 – Prendre le pouls

Nouvelles audiences = nouveaux codes

À Londres, les activités culturelles gratuites sont rares. En proposant la gratuité, Tate a pu vraiment accueillir un public large et diversifié.

Pour partager une programmation musicale soignée chaque mois les Uniqlo Tate Lates invitent les DJ contemporains de Londres à jouer au South Tank et au nouveau Terrace Bar.

 

6 ­– Pensez à l’avenir

Lorsque l’on démarre une discussion avec un nouveau public, il ne faut pas l’interrompre lorsque le projet est terminé. Que ce soit un succès ou non…

Se rapprocher d’un public juste parce que c’est dans l’air du temps, pourrait être interpréter comme du « Tokenisme » et rompre la relation de confiance.

Attention au badbuzz…

 

 

Sur le même sujet

Laissez un commentaire