Les secrets d’une campagne de communication réussie

Aujourd’hui la « campagne de com’ » fait partie du b.a.-ba des stratégies de communication, aussi bien pour une entreprise que pour un parti politique ou encore une institution culturelle, bien que la méthode et le dessein recherchés ne soient pas exactement les mêmes en fonction du bénéficiaire.

Hôtel de Caumont DR

Hôtel de Caumont – DR

Prenons l’exemple du nouveau centre d’art qu’hébergera l’hôtel de Caumont à Aix-en-Provence, géré par la société Culturespaces (gestionnaire en outre du musée Jacquemart André à Paris et des Cités du train et de l’automobile à Mulhouse) dont l’ouverture n’est annoncée que pour mai 2015 mais qui fait néanmoins déjà la une des pages culturelles du journal Le Figaro ou de L’Occitane. Décortiquons les ingrédients d’une campagne de communication réussie et voyons comment rectifier le tir le cas échéant.

Les besoins : première étape d’une campagne de communication réussie, l’indispensable identification claire et précise des besoins, c’est-à-dire le pourquoi : « Ai-je besoin de développer une nouvelle offre ? ou de fidéliser ma clientèle ?» A partir de ce premier diagnostic relativement simple, vous allez ensuite facilement réussir à identifier vos objectifs en matière de stratégie de communication.

Les objectifs : deuxième étape, au moins aussi importante que la première puisqu’elle en découle naturellement. « Je constate que je fais face à un déficit de notoriété, mon objectif sera donc d’améliorer ma visibilité ». Nous organiserons donc une campagne en rapport avec cet objectif, dans ce cas précis pour faire de la publicité sur notre nouvelle implantation ou un événement particulier.

Le public visé : la question sous-jacente à celle des objectifs est évidemment celle de savoir à qui nous nous adressons. Quel type de public ? Quelle moyenne d’âge ? Quel sexe ? Quelle catégorie sociale ? En fonction de ces différents critères, nous affinerons notre campagne de communication.

Le budget : l’argent, ou le nerf de la guerre. Quelle somme suis-je prêt à dépenser pour cette campagne ? Quel sera l’investissement futur ? Paramètre essentiel pour choisir l’échelle de notre campagne : budget serré, axé donc sur un public local ou bien budget plus conséquent pour viser une clientèle nationale voire internationale.

Les moyens : cette cinquième étape dépend encore une fois de la précédente. En fonction de notre budget alloué, nous mettrons plutôt l’accent sur une communication média, de la promotion marketing ou encore une communication hors média.

Le test final : enfin, pour s’assurer de l’efficacité de la campagne et de l’adhésion du public, le plus simple reste de recourir à un questionnaire en ligne comme sur le site SurveyMonkey pour ne pas partir dans un axe diamétralement opposé aux attentes de votre public !

A vous désormais de lancer votre propre campagne de communication, que nous espérons tout aussi réussie que celle de la BnF. N’hésitez pas à la partager ensuite avec nous !

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Damien
    3 septembre 2014 at 21:19 Répondre

    Article simple et clair, bravo. Bien des gens de communications devraient garder à l’esprit les principes simples – et essentiels – que vous rappelez! Précision : l’hôtel de Caumont d’Avignon appartient à Yvon Lambert et accueillera sa magnifique collection d’art contemporain dès l’année prochaine. En attendant, celle-ci est exposée à la prison Sainte-Anne (« La disparition des luciokes », à voir absolument! http://regardemontreal.wordpress.com/2014/09/03/montreal-avignon/ )

    • Aude MATHEY
      3 septembre 2014 at 23:58 Répondre

      Merci Damien pour l’appréciation. 🙂
      Je vais lire de ce pas l’article sur ton blogue !

  2. Quand les marques investissent les musées chinois | Culture et Communication
    11 octobre 2014 at 11:08 Répondre

    […] Les secret d’une campagne de communication réussie […]

Laissez un commentaire