Quand l’Optique prend des airs d’Art

Comme quoi l’Art peut aussi se décliner dans d’autres sphères que celles auxquelles on peut habituellement penser. L’Optique en fait partie et s’adonne par l’intermédiaire de ses multiples acteurs à affiner leurs techniques de fabrication. Pour certaines se modernisent via notamment l’émergence de l’impression 3D et l’engouement des acheteurs pour des modèles à la pointe d’une mode, qui évolue très vite à l’instar de l’Art, voire des pièces uniques. L’audace de plus en plus de formes et de matériaux employés transforment ces outils d’aide à la vue en véritables oeuvres d’Art, reflet d’une certaine culture.

La lunette en est un exemple probant puisqu’il allie l’utile et un certain esthétisme.
Ceci impliquant une incursion notamment dans d’autres domaines artistiques dont la mode, la peinture, la sculpture ou encore la musique. Le raccourci ou l’inspiration sur un mouvement artistique se développe au fur et à mesure des créations des stylistes, visant à se rapprocher de plus en plus des attentes d’un marché toujours plus enclin à adapter ses habitudes de consommation à l’expression d’un pan de leur personnalité. On revient ainsi de nos jours à la perception de l’optique comme un véritable objet d’Art qui pourra s’exprimer par l’afflux croissant de l’exposition de leurs utilisateurs sur les réseaux sociaux. Et ce au détriment de l’objet fonctionnel, sans ralliement culturel ou encore cultuel (si on peut parler d’Art comme une religion dans certain cas), auquel on peut encore aujourd’hui rattacher la lunette.


Un des nouveaux venus sur le marché, la firme française polette, fondée en 2011 par les deux afficionados Pierre Wizman et Pauline Cousseau ont décidé de surfer sur cette tendance (crédits photo: Alexandre Plateaux et polette). En effet, elle s’est enquis de relever un défi de taille proposer des montures travaillées par des créateurs maison, à flux tendus en fonction des paramètres de la Mode.


Ceci implique un renouvellement régulier de la gamme avec des arrivages quasi hebdomadaires à la fois sur la boutique en ligne ainsi que dans un des 4 showrooms en France et au Benelux dont un petit dernier qui ouvrira en mai 2018, à Bruxelles. Ces lieux sont en phase avec la révolution numérique que vit le marché optique puisque ce sont des centres de conseil permettant aux visiteurs d’évaluer leur correction sur place puis d’effectuer des essais en physique avant un éventuel achat ultérieur online.


Par ailleurs, ils font également office de lieu de réception où se tiennent des véritables défilés de mode mettant en lumière les toutes dernières créations, à l’instar de la dernière collection dans l’air du temps, baptisée Coachella, liée au Festival du même nom et ses inspirations très hippies.
Une flexibilité permise par l’absence d’intermédiaires sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en matière première, permettant ainsi un tarif fort attractif adaptée à une clientèle très portée sur la multiplication de détention d’accessoires de mode, munis de verres correcteurs à partir de 14,98€.


Dans le but de coller au plus près des affinités de chacun que ce soit sur des modèles vintage, classiques, modernes voire plus excentriques avec du design postmoderne, la marque travaille des matériaux, allant de l’acétate au bois, en passant par le plastique renforcé, le titanium et plus encore revêtant ces accessoires de style ou bien véritables oeuvres d’Art selon sa perception.


Des montures en provenance directe des usines pour des prix entre 4,99€ et 49,99€ et les verres (avec un grand choix possible de teintes pour aller plus loin dans la personnalisation), traitements compris, entre 9,99€ et 99,99€.
ShowRoom Paris, 91 Rue de Rivoli, 75001 Paris.
www.polette.com


Pour ceux qui souhaiteraient enrichir leur culture optique et découvrir de nouveaux champs d’inspiration, le rendez-vous annuel incontournable du Silmo, à Paris, est à leur portée.
Le prochain rendez-vous de ce salon consacré à la lunetterie internationale, conventionnelle ou non, se tiendra du 28 septembre au 1er octobre 2018 (crédits photo: SILMO).

Ce véritable musée de la lunette est un le lieu de rencontre des différents acteurs du secteur.
Les plus luxueux comme les plus exotiques, un authentique voyage à travers un univers sujet aux formes et aux couleurs les plus osées.
L’espace se décline en de multiples fonctionnalités pour faciliter la visite.
Ainsi, l’application SILMO M@TCH facilite les rencontres, les connexions, les échanges, les découvertes et multiplier les opportunités de business. La SILMO ACADEMY propose de nouvelles compétences via des programmes de formations pour rester en phase avec les avancées scientifiques dans le domaine de la vision. Le prix décerné chaque année des SILMO D’OR récompense le talent et le savoir-faire de toute une filière et dont le palmarès est attendu chaque année.
Nouveauté 2018, le SILMO NEXT, rassemble tout ce qui concerne la prospective, l’innovation et les tendances ; il a été imaginé comme un « think tank » destiné à aider visiteurs et exposants à anticiper les changements en marche et à se projeter dans le futur de l’optique-lunetterie.
À noter la déclinaison de l’évènement sur d’autres places mondiales tout au long de l’année, SILMO Istanbul, SILMO Bangkok et SILMO Sydney.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire