tate debate ou de l’intérêt de modérer ses commentaires

Hier, la Tate lançait sur son blog un débat très intéressant “Est-ce que les musées doivent développer des applications ?”. Chaque internaute était donc invité à poser sa pierre à l’édifice, donner son commentaire.

Le côté très sympathique des débats organisés par la Tate est que les commentaires paraissent tout de suite après publication, pas de modération avant publication donc. Un peu comme dans un chat. Malheureusement, cela a également de gros inconvénients. Le débat sur les applications était sponsorisé par Vodafone (une compagnie de téléphonie mobile en Grande-Bretagne) et c’est justement ce sponsor qui a posé souci dans le débat.

En effet, depuis l’automne dernier, une sombre histoire d’impôts impayés par Vodafone (entre 4.8 millards et 6 milliards de livres sterling) révélée par la presse a fait scandale au Royaume-Uni. Selon l’opérateur : augmenter le nombre d’actionnaires permettrait de réduire les montants imposables (src : The Guardian). Ce discours a par conséquent enflammé le public qui a notamment tenté de bloquer des magasins et organisé un sitting à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires

Bref, c’est dans un tel contexte que Vodafone a décidé de prolonger le partenariat qui le lie à la Tate. Et c’est cette présence, dans l’entête de la question lançant le débat, qui a posé plusieurs soucis à certains nombre d’internautes.

 

 

 

Les Britanniques n’ont en effet pas digéré l’affaire et une partie du public de la Tate a par conséquent utilisé ce débat comme une tribune libre pour dénoncer les actions de Vodafone et surtout reprocher à la Tate de s’allier avec un sponsor.

 

Le débat ayant commencé vers 12h, les commentaires incriminant Vodafone ont commencé à pulluler vers 14h. Les commentaires étaient relativement courts et cinglants dénonçaient la caution que semblait apporter le partenariat de la Tate à Vodafone.

C’est un épiphénomène certes, mais sa description illustre assez bien l’utilité dans un grand nombre de cas d’user de la modération.

Il est vrai que la Tate souhaitait organiser un débat de manière plus ou moins instantanée et a par conséquent désactivé la modération. Cependant, cela a eu une répercussion assez importante puisqu’une grande partie du débat a été polluée par des commentaires n’ayant trait qu’à Vodafone, la situation financière des musées britanniques… sujets extrêmement intéressants mais n’ayant par leur place ici et ce pour deux raisons :

  • Ce n’était pas le sujet du débat : on parlait ici de l’intérêt ou non des applications de musées ;
  • il est difficile de demander à une grande institution britannique de prendre position sur des sujets politiques.

De plus, la réaction de l’équipe web du musée a été assez lente à réagir pour modérer les commentaires hors-sujets. Ceux-ci se multipliant, j’ai pris sur moi d’avertir Kirstie Beaven et lui demander de commencer à prendre position de façon à ce que le débat puisse continuer paisiblement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une internaute m’a d’office prise à partie en me demander si je souhaitais qu’un musée fasse de la censure… Bref vous voyez d’ici l’ambiance.

Je comprends très bien que de tels débats aient tout-à-fait leur place mais à mon sens, certainement pas sur un blog d’une institution muséale (car oui, même si la Tate est cool… c’est quand même une institution muséale…).

Pour finir, ce billet est là pour vous rappeler que si vous avez un blog et que vous ouvrez les commentaires sans la modération, vous vous exposer soit à du spam soit à des commentaires polluant un échange pouvant être très instructif mais qui va me prendre plusieurs heures à synthétiser du fait du nombre de commentaires sans le moindre rapport avec la choucroute (pardonnez-moi mais c’est ainsi).

Cependant, cette histoire relève un point intéressant : est-ce une mauvaise image d’un mécène peut entacher la réputation du musée qu’il soutient ? Que doit faire ledit musée quand une telle situation se présente ? Peut-il, économiquement parlant, se séparer d’un gros sponsor ? Y a-t-il une éthique des musées (comme me le disait cette fameuse internaute “lala”) ?

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. tate debate ou de l’intérêt de modérer ses commentaires | Institution culturelles et technologies digitales | Scoop.it
    7 août 2011 at 17:53 Répondre

    […] tate debate ou de l’intérêt de modérer ses commentaires la Tate lançait sur son blog un débat très intéressant "Est-ce que les musées doivent développer des applications ?". Source: https://www.culture-communication.fr […]

  2. tate debate ou de l'intérêt de modérer ses commentaires | Institution culturelles et technologies digitales | Scoop.it
    7 août 2011 at 18:04 Répondre

    […] tate debate ou de l'intérêt de modérer ses commentaires Hier, la Tate lançait sur son blog un débat très intéressant « Est-ce que les musées doivent développer des applications ? ». Chaque internaute était donc invité à poser sa pierre à l'édifice, donner son commentaire. Source: https://www.culture-communication.fr […]

Laissez un commentaire