Quand le numerique “impressionne” !

Un article du Club Innovation et Culture Clic France. Ce club rassemble plusieurs musées français et mutualise les actions des différentes structures afin de conduire à des best practices.

Avec l’exposition Monet, nous assistons à un déferlement impressionniste numérique en France mais également à l’étranger. Sites web, applications mobiles, e-album … l’impressionnisme (et notamment Monet) se décline sur tous les supports numériques.
L’exposition du Grand palais à l’heure du multi-supports
L’exposition Monet, organisée par la RMN (et le Musée d’Orsay) aux galeries Nationales du Grand Palais est l’occasion pour la RMN de déployer une panoplie complète (mais parfois un peu incohérente) d’outils d’accompagnement numérique.

Avec l’exposition Monet, nous assistons à un déferlement impressionniste numérique en France mais également à l’étranger. Sites web, applications mobiles, e-album … l’impressionnisme (et notamment Monet) se décline sur tous les supports numériques.
L’exposition du Grand palais à l’heure du multi-supports
L’exposition Monet, organisée par la RMN (et le Musée d’Orsay) aux galeries Nationales du Grand Palais est l’occasion pour la RMN de déployer une panoplie complète (mais parfois un peu incohérente) d’outils d’accompagnement numérique.

L’exposition bénéficie avant tout d’un site évènementiel avec une adresse spécifique (www.monet2010.com) et un habillage très soigné (signé de l’agence Faber Novel) .

Ce site -très complet- propose une vraie visite interactive de l’exposition et de l’univers de l’artiste, ainsi qu’un accès direct au service de réservation et d’achat en ligne de billet dématérialisé (à imprimer ou à envoyer sur son téléphone mobile) et des informations biographiques sur Monet.

. La galerie interactive présente tous les tableaux de l’expo par thème ou par date.

. La rubrique Voyage propose une ballade onirique, en musique et en dessins, dans l’univers de Monet.

Le site offre également des contenus vidéos diffusés sur la nouvelle WebTV de la RMN. Celle-ci propose déjà 3 séquences vidéo sur l’expo Monet : deux entretiens avec les commissaires et une rencontre avec le jardinier en chef des jardins de Giverny.

L’expo bénéficie également d’une présence ad hoc sur les réseaux sociaux avec son fil twitter expomonet et sa page facebook monet2010. La page facebook (avec déjà plus de 1 500 amis) relaie notamment deux des séquences vidéos évoquées précédemment.

Comme annoncé lors de l’atelier N°10 du CLIC, RMN s’est également lancé dans les applications mobiles mais dans une certaine confusion pour le visiteur. L’app store d’Apple propose ainsi deux applications payantes, a priori officielles, équivalentes en contenu et vendues à des prix différents.

  • l’application Acoustiguide Smartour “Monet la visite” est commercialisée en 9 langues (Français, Catalan, Chinois, Anglais, Allemand, Japonais, Coréen, Portugais, Espagnol) sur iTunes au prix de 2,99 euros. Il s’agit d’un parcours d’environ une heure composé de visuels des œuvres et des commentaires audio, de contenus complémentaires, audio et vidéo (interviews). La navigation se fait par appel de numéro ou encore grâce au plan interactif. Produite par Espro, cette application est très lourde, 98.8 Mo, et donc impossible à télécharger en 3G et longue à télécharger en wifi.
  • l’application Chefs d’oeuvre de Monet – augmenté est commercialisée sur iTunes, en français et anglais au prix de 1,59 euros. Produite par Artlys (filiale édition de la RMN), elle offfre 30 œuvres de Monet accessibles depuis un mur d’images avec possibilité de zoomer, près d’une heure de commentaires inédits (chaque tableau fait l’objet d’une présentation originale par Sylvie Patin, conservateur général du musée d’Orsay et commissaire de l’exposition), des ressources documentaires supplémentaires (vie de Monet, Monet dans les musées, etc.) et un agenda des actualités culturelles. Une version iPad spécifique est disponible sur l’Appstore : « CHEFS-D’ŒUVRE DE MONET – AUGMENTÉ HD » au prix de 2,99 euros.

Ces deux applications (qui apparaissent un peu comme concurrentes) viennent compléter le téléchargement de l’audioguide (4-5 euros) également produit par Espro.
Autre innovation de la RMN : une version iPad du catalogue de l’exposition en français et anglais, produite par Smart Apps, et vendue 4,99 euros. 40 chefs d’œuvres sont présentés en HD (avec zoom) et commentés par les commissaires. L’application propose également une version vidéo de la très belle rubrique interactive voyage du site web.
Monet dispose de plusieurs autres applications iPhone indépendantes de l’exposition du Grand Palais :

  • Claude Monet Virtual Art Gallery , application en anglais, produite par FQ Publishing, vendue 0,79 euros et qui propose la reproduction HD de 25 œuvres du maître.
  • Monet HD, application en anglais, produit par Borim Kim et vendue 0,79 euros (iPhone) et 1,59 euros (iPad). Les 30 œuvres sont présentées en HD, dans 7 catégories.

The Artist, Claude Monet, application en anglais produite par Eleven Force et vendue 2,39 euros (iPhone). 48 oeuvres présentées.

  • Monet Gallery,  application en anglais produite par De la Plata Ent. et vendue 0,79 euros (iPhone).
  • Claude Monet Classic Painters, application en anglais produite par Lol Software et vendue 0,79 euros (iPad). 100 reproduction d’œuvres en HD.
  • Des contenus audio sur Monet sont également proposés en téléchargement sur les pages iTunes des musées Moma, National Gallery et University of Utah. Et de nombreux liens sont proposé sur la page Wikipédia dédiée à Monet.

L’ère de l’i-impressionisme
Au delà de Monet, l’impressionnisme se met également au mobile.
En France, l’application iPhone“Une ville pour l’impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen” a été produite par le Musée des Beaux-Arts de Rouen et Digivisite, dans le cadre de l’exposition du même nom. Cette application gratuite propose une immersion dans le parcours à la fois chronologique et thématique de l’exposition, à travers des études d’oeuvres, des biographies ou encore des extraits de lettres d’artistes.Aux Etats Unis, l’Art Institute of Chicago lance sa première application mobile,“French Impressionism”. Inspirée d’un album édité par le musée, elle propose plus de 100 reproductions d’œuvres de 22 artistes (Renoir, Seurat, Van Gogh, Monet et Toulouse Lautrec …). Développée en partenariat avec la société Toura, cette application est d’ores et déjà multiplateforme et diffusée par l’iTunes App Store et l’Android Marketplace. Elle est commercialisée au prix d’1,59 euros (puis 2,99 euros après deux semaines de lancement) pour la version iPhone/android et au prix de 2,99 euros (puis 3,99 euros) pour la version HD sur iPad.

Photos de l’application sur l’espace flickr du musée

Toujours aux Etats-Unis, le museum des Beaux Arts de Houston a développé un site totalement dédié à l’impressionnisme. Accompagné en images et musique durant sa visite, l’internaute découvre les œuvres de la collection du musée. Ce site met en avant l’influence des artistes français dans le courant pictural de l’impressionnisme ainsi qu’une galerie en ligne exposant les femmes du musée d’Orsay.

Sur le même sujet

Laissez un commentaire